Sic transit gloria mundi

Le blog de Keyvan Nilforoushan

Liens sponsorises : rémunération des appels entrants

Acheter des appels entrants ?

AOL propose maintenant de vendre de l’espace publicitaire rémunéré uniquement en fonction du nombre d’appels téléphoniques générés. Marc Barach, le directeur marketing d’Ingenio, qui met en place ce service pour AOL, est cité dans un article de Mediapost (enregistrement nécessaire):

Certains types de métiers ont du mal à assigner une valeur à une visite sur un site Web, ou n’ont pas de site Web. Ils n’ont pas de paniers de commandes en lignes. Ces entreprises là voient des obstacles à l’utilisation de la publicité sur Internet (traduction ALNS).

Les liens sponsorisés ont réussi en grande partie parce qu’ils rapprochent le fait générateur des coûts publicitaires de celui des revenus engendrés : si le taux de conversion des visiteurs en commandes est connu, il “suffit” d’augmenter leur nombre pour avoir un nombre connu de clients supplémentaires — même si c’est loin d’être aussi simple en pratique.

Pour la même raison, ce service me semble voué à réussir : le taux de conversion appel/vente est nettement plus élevé que celui d’un lien sponsorisé, et cela va donc dans le sens des annonceurs — qui voudraient idéalement payer leurs achats publicitaires en fonction directe du chiffre d’affaires effectivement généré.

Evidemment, si les médias connaissent bien leur audience, ils connaissent beaucoup moins la capacité que peut avoir le site web (ou le standard téléphonique) d’un annonceur à la monétariser – ces nouvelles offres correspondent donc à une plus grande prise de risque de leur part au profit d’une plus grande sécurité de leurs clients.

Advertisements

Single Post Navigation

Comments are closed.

%d bloggers like this: