Sic transit gloria mundi

Le blog de Keyvan Nilforoushan

Libérer le capital-risque français

La rédaction de Variances m’a récemment proposé de rédiger un article au sujet de l’état du capital-risque français.

Cet article (Libérer le capital risque français) a été une bonne occasion de faire le point après une quasi-décennie passé dans ce métier, autour d’une question qui hante autant les gérants de fonds que leurs propres investisseurs : pourquoi le capital-risque français (et plus généralement européen) n’a-t-il jamais réussi à atteindre le niveau de rendement des fonds américains ?

Je propose une explication en plusieurs déterminants :

  • Un écosystème universitaire encore insuffisamment adapté à l’émergence d’une dynamique entrepreneuriale
  • Des investisseurs délaissant la science et la technologie, et préférant dénicher les dernières merveilles de passage
  • Une réglementation définissant des fonds fiscaux (FCPI, FIP) structurellement pénalisés dans leur rentabilité.

Une fois qu’on a dit cela, a-t-on tout dit ? Probablement pas ; d’ailleurs, le reste du dossier de Variances – qui est de très grande qualité – suggère d’autres pistes. En tout cas, toutes les réactions m’intéressent.

Télécharger l’article : Libérer le capital risque français

Single Post Navigation

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: