Sic transit gloria mundi

Le blog de Keyvan Nilforoushan

Derniers voeux de l’année?

Image

 

Voici donc à nouveau la saison des voeux.

Avec l’étrange soulagement du retardataire qui s’aperçoit qu’il ne sera pas en fait le dernier arrivé, j’espère que ces voeux bien tardifs signaleront peut-être le crépuscule mais pas pour autant la fin de la saison festive.

Le sapin n’est déjà qu’on lointain souvenir, le petit sourire né avec le premier flocon est reparti avec la dernière averse, et nous sommes désormais fermement installés dans cette partie de l’hiver qui ressemble furieusement à un automne sans fin. L’année passée est finie – notre terrible voyage achevé – mais la suivante semble avoir commencé plus tôt que prévu.

Bref: il est grand temps de rallumer les étoiles – en quelques mots que j’espère plus poétiques que kilométriques.

Je vous souhaite donc une année sans demi-mesure, de joie et de bonheur, d’espérance et d’insouciance, de santé et d’accomplissements. Beaucoup d’enthousiasme aussi, et tout autant d’innocence. Je nous souhaite avant tout, si d’aventure nous venions à croiser l’enfant que nous avons été un jour, qu’il veuille bien nous honorer encore de son amitié.

Et la chanson continue, belle.

* J’ai omis les marques de citation pour ne pas alourdir le texte, mais j’ai librement emprunté à Blake, Whitman, Apollinaire, Whyte et Rilke. En espérant qu’ils ne m’en voudront pas trop!

Single Post Navigation

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: